Olivier Larronde (1927~1965)

 

france11-005

 

Rose et mon Droit

 

Vos froideurs froissées, héritière…

Des rosées, volent une à une.

Aussi le nid du noir sans lune :

Mes toutes-puissantes paupières

Horizon libéral assiège

Moi : ce trou noir debout, colonne

Où l’ombre pensive empoisonne

Un coeur sans main, sans bras d’acier.

Archet-né sonnons plein silence !

 

Je crache au baiser d’air du temps

Il bruit -flèche-moi – sans parler.

Fais le jeu d’un biceps géant

Ma droiture !

Pour Qui te lance

Sans yeux dehors

Ni au-dedans.

Laisser un commentaire