Jean Sénac (1926~1973)

senac-j

Tu reviens de la mer avec des cicatrices

Au genou. Saoul de sel et de soleil tu fonds.

Après cette journée d’absence ta voix crisse,…

Ton visage m’échappe et gagne les grands fonds.

 

Dans le car tu mettais ta tête sur les cuisses

D’une fille légère. Oh, ne raconte plus

Ces histoires d’enfant que les Grâces ravissent !

Je suis jaloux. Tes mots dans mon cœur font du pus.

 

Cybèle pour Atys brûlait d’un feu néfaste.

Ainsi l’amour connaît la misère et le faste,

L’âme quitte les bords où fleurit le lilas.

 

J’essaie de retenir une mémoire verte.

J’étouffe tes rumeurs, ô monstre, dans mes bras

Et je m’égare au point de désirer ta perte !

 

(Les leçons d’Edgar, extrait – (c) éditions Novetlé)

Laisser un commentaire